Durabilité

Emsur contribue par sa responsabilité d’entreprise à créer des solutions pour un meilleur futur et un développement durable.

Sostenibilidad Sustainability Emsur

Ces dernières années, toutes les acquisitions et développements d’Emsur se sont orientés vers l’amélioration de son empreinte écologique, avec la création d’usines qui émettent de moins en moins de CO2, ainsi que la sélection de systèmes industriels qui réduisent l’impact environnemental grâce à la gestion contrôlée des déchets, l'élimination des composés organiques volatils et l’épuration des eaux usées.

Sa politique environnementale est considérée comme l’une des plus avancées d’Europe.

Les fréquentes inspections de différents organismes internationaux de qualité et environnement ont su reconnaître son engagement en faveur de l’environnement.

Les usines d’Emsur respectent tous les règlements en vigueur en matière de santé et hygiène.

Emsur colabora con SEDEX

Nous sommes membres de SEDEX, une organisation mondiale à but non lucratif. SEDEX partage et gère des données de façon responsable sur les chaînes d’approvisionnement dans le but de favoriser l’amélioration continue et encourager des chaînes de valeur éthiques et durables.

Emsur colabora con Fundación Tomillo

Emsur, en union avec les autres divisions du Groupe Lantero, collabore très étroitement avec la Fondation Tomillo, entité privée sans but lucratif qui travaille à l’intégration sociale des individus et groupes les plus vulnérables à travers l’éducation, l’amélioration de l’employabilité, la consolidation de réseaux sociaux, l’analyse et l’innovation.

La Fondation Tomillo a commencé ses activités il y a plus de 30 ans sous la conduite de Javier Lantero et Manuel Fierros, qui partageaient le souci de faire quelque chose d’utile pour la société sous forme de projet solidaire d’aide aux plus nécessiteux. Elle est née pour donner une réponse immédiate aux problèmes de chômage existant à l’époque, créant de petites entreprises qui pouvaient employer des jeunes à ressources limitées et niveau de formation médiocre, pour se convertir, aujourd’hui, en un projet qui a changé la vie de plus de 600 000 personnes.